lamiris
2018: Plage de Lamiris, Maroc.
fond
WE à la plage de Lamiris
Samedi 13 Janvier 2019
 Dans cette partie du Sahara Occidental toujours disputée entre marocains et saraouis, il n'y a guère foule. Il est d'ailleurs légitime pour nous autres occidentaux de se demander à quoi peut bien rimer cette guerre dans la mesure où les belligérants sont sacrifiés pour du sable, des rochers et rien d'autre qu'un désert hostile et désolant. Enfin depuis 1991, plus de combat, mais une "occupation" du territoire par les marocains, qui en assurent depuis la sécurité et la stabilité.
C'est ainsi que nous découvrons la plage de Lamiris, référencée sur ioverlander. Un petit passage obligé au village de Bir Gandouz pour assurer le ravitaillement en produits frais et à prix désormais raisonnables, et nous voilà sur la piste menant au village de Lamiris. Des bâtiments presque neufs, une mosquée tout aussi récente, mais le tout absolument désert ! Plus loin, nous nous rendons très rapidement compte que tout n'est pas si désert à Lamiris, puisque près d'une vingtaine de camping-cars sont déjà stationnés aux abords de la plage ! Certains sont même alignés le long d'un mur, on dirait un lotissement d'hivernage pour mobile-home. Personne aux alentours ... Ah ! Tout de même un homme sort d'un véhicule immatriculé en France et nous salue de loin.
On se gare à quelques encablures, face à la mer en nous demandant bien pourquoi tous les camping-cars sont orientés de la même façon en fonction de leur groupe (ceux du mur sont face au Sud, ceux de la plage face à l'Est). De la même façon, ils possèdent tous un attelage (pour le quad) et leurs pare-brises et roues sont recouvertes de protections. Mimétisme grégaire, sans doute ?
Après une brêve installation et la libération des zouzous qui se ruent sur la plage, nous faisons connaissance avec l'un de nos voisins, français, à l'instar de la grande majorité des autres touristes présents (il y a aussi quelques italiens). Moyenne d'âge: aux environs de 70 ans ... Nos sympathiques compatriotes nous donnent quelques informations sur le site et un policier (en uniforme) ne tarde pas à venir également aux renseignements. Nous retournons vers le Pitufo pour lui donner ce qui l'intéresse: LA fiche ! Nous sommes les bienvenus et il semble ravi que nous ayons choisi de venir ici !
Le plan: Enfin passer un vrai WE sans avoir à se soucier d'une expiration de visa, d'un RV à ne pas rater ou d'un minimum de kilomètre à effectuer afin d'être "dans les temps". Bref un WE en famille sans stress. Nous aurons donc le temps de nous pencher notre itinéraire marocain pour les prochaines semaines, et les enfants pourrons enfin jouir de 2 jours de repos consécutifs sans être bloqués dans le camion.
La plage est propre, et après une bonne grasse-matinée de samedi, un quad s’arrête à notre hauteur: Un gaillard originaire de Vendée vient nous apporter 2 magnifiques bars qu'il a pêché ce matin ! Plus besoin de se soucier du menu du jour ! D'ailleurs, nous serons gâtés, puisqu'il revient le lendemain avec 4 belles prises pour le plus grand désarrois de Solenn qui refuse de consommer du poisson. Pas de soucis, on innove avec un "pain de poisson" qui lui redonnera le sourire ! Les journées sont paisibles et les soirées fraîches. Il faut désormais réactiver l'eau chaude pour la douche et le souper inclut ... une soupe !
Il faut même déloger les zouzous le dimanche matin afin qu'ils profitent de la plage au lieu de jouer dans leurs couchettes !
lamiris1 lamiris2 lamiris3
Préparation des bars ... qui seront trop grands pour la poêle !

Précédent
Suivant